Fleurexotique

Cela fait 9 ans que la photographie continue de me faire vibrer... une PASSION si déliceuse et salvatrice...


J'espère que cette visite vous sera une agréable escapade...

Merci de votre passage.


A RETENIR :

Certaines de mes photos peuvent choquer les âmes sensibles,

si vous en faites partie,

abstenez-vous de flâner dans mes galeries.

 

Un clin d'oeil tout particulier à cet être tant aimé, à toi Al...

Merci de prendre part dans cette passion qui m'est si chère...

Je te dédie cette galerie : " Tienne... " T.I

 

 

Un bien émouvant présent ... :

 

" Fleur est une orchidée sauvage à la fragrance capiteuse d'un iris blanc et la saveur sucrée de la vanille de l'océan indien. Sous sa chevelure exubérante comme la ramure d'un jacaranda, comme un casque de lianes enchevêtrées ou une conque d'ébène, sa bouche gourmande et fruitée et ses yeux de cacao torréfié sourient à la vie.


Elle est comme une petite fée aérienne et virevoltante d'un conte pour enfants, s'abreuvant de la rosée parlant sur une fleur de tulipier couleur de sang, au coeur offert comme l'éclosion d'un tournesol, aux seins comme des agrumes acides et sucrés et au pubis poivré et palpitant comme une mangrove baignée par le flux et reflux nourricier de l'océan.


Fleur est un être éperdu de gentillesse et de passions.

Elle est un ange de compassion, une soeur hospitalière qui soigne les coeurs et les têtes brisées de ses frères humains hébétés par les douleurs de la vie et les hasards de la folie.


Fleur est une belle rencontre végétale pour le photographe floriculteur que je suis.

Fleur est un poème d'Eluard, une eau-forte signée Rembrandt, une madeleine proustienne mordorée, au goût de miel du Yémen et de fruit du bigaradier.


Belle, tendre, enjouée, passionnée, épicée, Fleur apporte son désir de créer, sa gaîté, son enthousiasme pour faire, d'une séance, du temps qu'elle dure, un intermède presque amoureux, une partie de campagne à la Renoir, un moment de bonheur simple, de complicité, d'amitié et d'humanité."


Merci à toi Jean Claude pour ce très beau texte.